Lifestyle

Mon stérilet, 1 an après

Mon témoignage sur le stérilet en cuivre

Ça y est on y est : ça va faire un an que je vis avec lui et que je partage un nid chaud, sans doute douillet – ‘faudra lui poser la question, j’en sais pas plus que ça pour ma part.

Il m’en aura causé des soucis, des sales nuits et une baisse de libido due à la douleur de la pose. J’ai mis du temps à le mater et à accepter totalement sa présence silencieuse et bruyante à la fois, se manifestant à certaines périodes de mon cycle, sourd et lancinant. Le genre de douleur assez affreuse à laquelle tu t’attends pas. Seulement un an après, je peux le dire haut et fort, avec assez de recul pour en parler définitivement : c’est de loin la meilleure décision qu’il m’ait été donnée de prendre.

Le commencement

Comme je t’en parlais dans mes précédents articles bilan, nos débuts, entre mon stérilet en cuivre et moi, ont été plutôt tumultueux. La pose déjà avait été si douloureuse que je mis toute une soirée à m’en remettre, les crampes gratuites et sorties de nulle part se répétaient, la douleur pendant les rapports me dérangeait. Je ne voyais absolument pas l’avantage, que les problèmes et effets secondaires. Après quelques mois, j’ai fait couper les fils de mon stérilet à ras, depuis, plus de souci au lit, une libido qui revient : premier bon point.

L’odieuse découverte a été celle de la « vraie » douleur des règles. Perso, j’ai toujours eu des cycles courts et indolores, du fait de règles artificielles induites par la pilule d’abord, l’implant ensuite. Donc passer de ça aux chutes du Niagara, en n’omettant pas les douleurs atroces qui m‘auront mise en PLS plus d’une fois, c’etait pas du gâteau !

Le pire ? Mes périodes d’ovulation. Jusqu’au mois dernier encore, c’étaient des phases redoutées. 10 jours avant mes règles, pendant 3 jours , je suis prises de crampes atroces. Les intestins enflés, très douloureux, mon ventre qui double de volume et un mal que rien ne soulage, ni les spasfons, ni les ibuprofènes, ni les bouillottes.

J’avais peur de la provenance de ces effets secondaires et ait donc entamé une série d’examens médicaux pour voir ce qu’il se passait. S’en suivit une échographie de mes intestins, reins, foie et tout mon système reproducteur, de la vessie aux ovaires. RAS. Stérilet bien placé, organes en parfait état de fonctionnement. Le médecin m’a expliqué que selon lui je ne supportais pas le cuivre, ce qui occasionnerait mes douleurs à l’ovulation. J’ai du mal à y croire car à présent, en-dehors de ces périodes je n’ai aucun souci, aucune douleur ou gêne et je vis en parfaite harmonie avec lui. Le 4 avril je fais une gastroscopie pour pousser les examens plus loin et mettre de côté l’hypothèse bactérienne.

23032019-CN0A9870

De l’osteopathie pour soulager les effets secondaires causés par le stérilet en cuivre

Entre temps et ce que tu sais pas, c’est que je suis allée consulter un ostéopathe pour un souci tout autre : ma sciatique due notamment a une fracture du coccyx y’a 15 ans. Le mec étant de l’école des « craqueurs », donc ceux qui te font craquer les os du corps via des positions spécifiques, j’avais un peu peur, mais ce que je vais te dire va te laisser sans voix ! En gros, à peine couchée sur la table, le mec me dit « vous avez des règles difficiles ? » j’étais justement en plein dedans et j’avais super mal, donc étonnée de sa question, je lui réponds que oui, là il me retorque que j’ai un déplacement des vertèbres, ce qui impact l’écoulement sanguin, donc complique mes règles. Il me manipule et me dit « vous verrez vos prochaines règles, vous m’en direz des nouvelles ». Interloquée, je me dis que je suis en effet curieuse de voir et 3 semaines après, je suis en phase d’ovulation et à part une journée légèrement douloureuse, les 2 j qui ont suivi ont été tout simplement indolores ! Je suis juste stupéfaite qu’après des mois de galère, une séance chez un bon ostéopathe me permet de moins ressentir les effets secondaires. J’ai hâte de voir ce que ça va donner avec mes prochaines règles, je croise les doigts pour que ça se passe aussi bien que ça a commencé !

N’empêche, maintenant que mon stérilet est bien en place, que je m’y suis faite, je le vis hyper bien ! Si j’arrive juste à gommer les effets indésirables – sachant que chaque nana réagit de manière différente ; ma meilleure pote par exemple n’a rien senti à la pose et tout se passe hyper bien ! Pas de douleurs ou dérangements à signaler et c’est le cas chez pas mal de personnes ! Donc les douleurs sont parfois isolées du stérilet lui-même, ne vous arrêtez pas à la première impression, personnellement je le vis hyper bien aujourd’hui et pour rien au monde je ne repasserai à autre chose !

Et la mon coup : compatible ou pas ?

J’ai pas mal hésité avant de repasser à la moon cup, j’avais peur des témoignages online des nanas qui ont déplacé leur stérilet à cause de la cup, ce qui n’est pas impossible, mais quand même bien rare. En réalité, c’est pas du tout incompatible, j’ai fait coupé les fils du stérilet pour être rassurée quant au déplacement éventuel et depuis, 8 mois que je suis à la cup et tout se passe le mieux du monde. Il faut cependant veiller à une hygiène irréprochable de ta cup, bien la stériliser entre chaque utilisation, la vider et la nettoyez régulièrement, surtout avant de se coucher.

Ouf, je crois qu’on arrive enfin à la fin de cet article bilan, c’était long, mais nécessaire ! Comme dit; le stérilet n’est peut-être pas fait pour tout le monde, mais ne vous arrêtez pas au refus des gynécos ou aux dires des autres, testez par vous-même, chaque nana est différente, ne l’oublions pas !

Cha’

Partager l'article

Commentaires

4 commentaires

  1. Mais exactement c’est tellement la vie le stérilet que pareil pour rien au monde je changerai ! Et personnellement je ne me suis jamais posée la question par rapport à la moon cup tant que l’appel d’air est fait il n’y a pas de raison que ça dérange le stérilet 😁

  2. Le plus gros avantage du cuivre c’est que tu n’as plus d’hormones qui te détruisent le corps petit à petit en déréglant tout. Moi je ne change mon stérilet pour rien au monde !

  3. Super témoignage ! J’ai hésité mais après l’arrêt de la pilule j’ai opté pour ne plus porter la charge de la contraception. Pas de stérilet, plus de pilule, retour à la capote. C’est bizarre, mais je le vis super bien.
    Je viendrai peut être au stérilet après le 1er enfant, je suis sure qu’après un accouchement le stérilet sera une étape moins douloureuse qu’il n’y parait à présent.
    Super l’ostéo, ils sont magiques ces médecins …. Ils voient tout … même le stress que tu as somatisé sur ton dos et dans tes intestins … :)

  4. Super d’avoir ton ressenti ! Je ne vais pas tarder à fêter la première bougie du mien , et à en faire un article également ! 😀
    C’est super intéressant le coup de l’osthéo, j’vais tester !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *