Lifestyle

Appropriation culturelle et mélange des styles : cet imbroglio démesuré.

Aujourd’hui, je change un peu ma ligne rédactionnelle pour pousser au débat. En général, je n’aime pas entrer dans ce type de thématiques, mais aujourd’hui, cela me tient réellement à coeur.

J’ai récemment fait un tuto nouage de foulard et malheureusement, j’ai eu peur des réactions par rapport à « l’appropriation culturelle ». En effet, il y a quelques jours, une lectrice m’a demandé si j’avais eu des ennuis/remarques en portant des foulards  (sans aucune animosité rassure-toi). Heureusement, cela ne m’est jamais arrivé et j’espère que cela ne va pas commencer maintenant car loin de moi l’idée de vouloir m’approprier les codes et esthétiques étrangers…je suis piercée, tatouée (= pratiques tribales) je me maquille d’un trait d’eye liner (influence Egyptienne ?) et je suis simplement une nana qui s’inspire de tout ce qui l’entoure. Pour avoir des amis de tous horizons, toutes ethnies, toutes cultures, je me gorge de leurs merveilleuses coutumesà ma façon.

picm

Par exemple, vais-je hurler quand un parisien fait une choucroute ? Non. Vais-je mal prendre qu’un étranger utilise la tour Eiffel pour décorer son intérieur ? Encore moins…Tu sais, aujourd’hui les frontières n’existent plus,nous avons la libre circulation des hommes, des biens et marchandises, nous avons des fruits et légumes importés, sans parler de la viande ! On en parle des fringues que tu portes en ce moment même et qui sont made in China ? Made in Portugal ? Made in Espagne ? Non, on ne s’approprie rien, on vit avec notre temps, avec les autres, on évolue dans un cadre social où le partage est de mise et dans lequel, tout comme les frontières, les esprits sont censés s’ouvrir de plus en plus pour laisser place à un échange superbe et mixte.

Je souhaite sincèrement que le société que nous construisons aujourd’hui soit celle du partage, je souhaite sincèrement que les autres cultures continuent de me faire grandir et je souhaite surtout, que ces putains de scandales à la mords-moi le noeud s’arrêtent une fois pour toute. On nous demande  le bien-vivre ensemble en évitant de nous mélanger et ceci est une pratique qui me révolte littéralement…moi, j’aime les gens, j’aime les cultures d’ailleurs et j’aime la mode, alors très franchements les gars, ouvrez les volets qui vous servent d’yeux et regardez le monde autour de vous : il est de toutes les couleurs, et ça, c’est magnifique, nan ? !

On ne choisit pas sa culture et ses origines, elles nous sont imposées par la génétique, par nos parents qui eux-même n’ont rien choisi, doit-on pour autant être forcés de nous mettre des limites car un Français n’est pas censé arborer du tissu wax ? Au même titre qu’une africaine n’aura pas le droit d’arborer un béret ? Nan mais on va on là ? C’est quoi ces idées ?

Les Vilain.es par pitié, ouvrez-vous et explorez, sortez de ce cadre que vous vous êtes imposé vous-même et allez plus loin que VOS frontières car il n’y en n’a pas !

Voilà, c’est tout…pour le moment.

Cha’

Partager l'article

Commentaires

9 commentaires

  1. J’ai du lire des tas d’articles pour essayer de comprendre ce que l’appropriation culturelle est, car c’est kkchose de méga complexe. Mais honnêtement, même si j’en comprends certains aspects, ça me casse les noix…Alors quoi, je n’aurais jamais droit de me faire des dread sur ma tronche trop pâle ? De me balader en kimono ? D’arborer ces bijoux Miao que j’aime tant ?
    Et puis toutes ces polémiques pour tout maintenant… Ca tombe bien on est dans la période de carnaval : maintenant gare à toi si tu te déguises en une autre culture que la tienne ! La foudre va s’abattre sur toi et tu seras le dernier des cons sur les réseaux sociaux.
    Quand j’étais gosse je me déguisais en chinoise, on trouvais ça chou. Aujourd’hui on fait ça, c’est du racisme.
    Bref, complexe je disais..

    1. Débat effectivement très complexe, difficile de se positionner, je suis d’accord avec toi. Avec le temps, j’ai m-pris ma position, j’ai pris ma décision : je décide de vivre dans le respect, le partage des valeurs de ceux et ce qui m’entoure. Le partage de la culture en fait également partie…plein de gros bisous à toi !

  2. En fait si, le port de ce foulard est bien de l’appropriation culturelle, même si telles n’étaient pas tes intentions. Je te conseille de te renseigner un minimum sur ces pratiques avant de dire que « lol non les barrières ça n’existe plus de nos jours ». Malheureusement ce n’est pas le cas. Des personnes sont discriminées à l’heure où j’écris ceci car elles portent un foulard donc oui, ça pose problème quand une blanche en porte un parce qu’elle trouve ça joli.
    Mon commentaire n’est pas sympathique et je le sais, mais encore une fois je t’invite vraiment à rechercher des informations et des témoignages de personnes concernées.

    1. Je suis bien au courant des problématiques liées au port du foulard…mais je refuse qu’on dise que je m’approprie une culture, ou que j’approuve des pratiques séculaires simplement en revêtant un signe spécifique d’une culture. Refuser que des blanches portent de l’imprimé en tissu wax par exemple…est-ce vraiment normal ? Tout comme ce foutu débat du port du foulard où on interdit aux femmes de valoriser leur culture en le portant (débat débile à souhait car selon moi, peu importe ta religion, ta culture si tu le montres, c’est que tu en est fier, et je vois pas le mal du tout là-dedans). Je suis pour la liberté de tout à chacun, pour le soutien, contre le racisme, contre les souffrances liées à cela. Par contre, si on souhaite faire cesser le débat de qui a le droit de porter quel signe religieux, si on souhaite ouvrir les esprits, je ne vois pas en quoi pointer du doigt une femme blanche qui porte un foulard dans les cheveux va faire avancer le débat…à part séparer, je en vois pas…ce n’est que MON avis, avis que je partage sur MON espace. J’espère bien que tout le monde n’est pas d’accord avec moi, et c’est ça qui fera avancer le débat, trouver un équilibre ENSEMBLE quoi ! si on souhaite enfin vivre en harmonie, je pense qu’il est temps d’arrêter de se focaliser sur ces fameux éléments…c’est ma façon de voir les choses, mais aucune obligation d’y adhérer…

  3. J’ai eu vent de ce débat il y a quelques mois déjà et je me suis dit pareil : je suis bretonne et je me fiche qu’un russe soit en train de faire des crêpes avec du beurre salé quelque part. Puis on m’a dit qu’il y avait un rapport de domination.
    Le problème, je crois, n’est pas dans le fait de porter du tissus wax (ou de faire des crêpes). Il est dans le fait que la personne blanche qui porte un boubou est « ouverte sur le monde » quand la personne noire qui porte un boubou « ne veut pas s’intégrer ». Sans compter que les grands magasins qui vendent des boubous aux personnes blanches ont des démarches discutables (mais là j’ai pas été chercher loin).
    En vrai, ça me frustre beaucoup maintenant qu’on me l’a présenté comme ça. Parce que je partage ton avis sur le fait que la tolérance passe aussi par le partage, qu’on a de la chance de vivre dans un monde ouvert et qu’il y a de belles choses dans toutes les cultures. Je suis frustrée parce que je ne veux pas qu’on se retrouve avec des castes où on peut voir dans tes vêtements d’où tu viens, et je ne veux pas non plus qu’on le saute à la gorge si je ne porte pas « les bons vêtements », ceux de ma culture … C’est quoi « ma culture » ?
    Enfin, merci pour cet article, mais attention, il y a polémique parce qu’il y a en effet des trucs compliqués là dessous.

    1. Hello ma jolie et merci pour ton commentaire ! Je comprends entièrement ton point de vue et la personne qui t’as sensibilisée à cette problématique a dit des choses très justes,et a pointé le doigt sur le coeur du problème. Personnellement, je m’offusque de cette polémique car ma vision à moi, n’est pas du tout qu’une personne à la peau noire qui porte un boubou ne veut pas s’intégrer, pour moi c’est superbe, je l’envie, je me dis que c’est vraiment très beau, mais à aucun moment qu’elle ne s’intègre pas, idem pour le hijab. Je pense qu’on a un gros souci de fond qui reste le problème du racisme en Europe et dans le monde, d’ailleurs. Je pense aussi que le fait de porter des accessoires, tissus, vêtements d’autres cultures permettrait peut-être de casser ces frontières…enfin en tous les cas, je vois un message positif dans le fait de porter cela…mais ce n’est pas ma culture, je ne veux pas me l’approprier, je ne veux pas minimiser les souffrances liées au racisme, simplement mettre en lumière que crotte quoi…on ne peut jamais rien faire, même dans une démarche positive, sans se faire lyncher…je veux du partage bordel de merde, pas de la séparation ou du rejet ! Merci en tous les cas pour tes mots, qui sont très vrais ! <3

  4. Je suis absolument d’accord ! Je pense qu’il ne faut pas confondre appropriation culturelle et acculturation. L’acculturation se produit toujours quand deux cultures se rencontrent, elles prennent l’une de l’autre, et c’est ainsi que l’on se retrouve avec des BD influence manga et des films de Bollywood parfois occidentalisés.

    Maintenant c’est vrai aussi que, parfois, quand une femme blanche porte des tresses collées à la tête, on va dire « oh lala c’est super beau » alors que quand c’est une femme noire on va pas trouver ça particulièrement intéressant, et je pense que c’est aussi le reproche qui est fait à l’appropriation culturelle ainsi que l’idée que la culture occidentale se présente comme dominante par rapport aux autres cultures. Mais ces choses-là, je pense, ne se retrouvent à mon avis pas dans la majorité des polémiques qui ont eu lieu sur l’appropriation culturelle.
    Et puis la « culture occidentale » c’est quoi sinon un mélange de plein d’autres cultures.

    Tu parles du tatouage tribal et tu as raison. Or, le tatouage, en plus, est venu en même temps dans plusieurs cultures. Dans l’Amérique précolombienne, sur l’aire de l’actuel Pérou, de l’Équateur, etc., les gens se tatouaient. Comme les gens se tatouaient en actuelle Australie, pourtant je ne crois pas que ces peuples se soient rencontrés. Alors qu’est-ce qu’on fait ? A qui appartient le tatouage ? Aux aborigènes de Nouvelle-Zélande ou au peuple Mochica du Pérou anté-Inca ? Hein ? Ben bien heureux qui pourra le dire.

    Et en fait, crier à l’appropriation culturelle de manière bien souvent irraisonnable, c’est aussi cloisonner les cultures. Dire qu’elles ne peuvent pas se rencontrer. Et faire du communautarisme. Or, qui surfe sur le communautarisme ? Le FN. Utiliser ce genre d’armes communautaires et s’enfermer dans sa communauté c’est embêtant, je trouve. Alors je pense que l’on devrait fouiller le débat sur l’appropriation culturelle (parce qu’il est intéressant et mérite d’être traité, parce que oui parfois on dit qu’un truc est super quand un Blanc l’utilise et pas quand c’est un Noir) mais que l’on devrait calmer nos passions, être un peu pragmatiques et de bonne foi. Apaisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *